Les métiers d'autrefois

En 1988, un an après l'ouverture au public du Musée de la Vie Rurale de Steenwerck, une série de journées à thème ont été mises sur pied pour mettre à l'honneur certains aspects des collections. La première d'entre elles fut la fête des Métiers d'Autrefois qui réunit chaque année de nombreux artisans, retraités ou actifs venus faire partager leur amour du travail manuel et chaque année, le public a répondu présent à cette manifestation. Celle-ci demeure un des moments les plus instructifs et riches de découvertes. Chaque année, des nouveautés viennent s'ajouter à l'existant, c'est ainsi que l'on pourra déguster le boudin chaud à l'étal du boucher, que le photographe vous invitera à prendre la pose en famille, que vous pourrez admirer le travail de la tisserande, regarder fonctionner les machines de l'atelier de mécanique nouvellement installé, ou vous intéresser au travail de l'imprimeur.

Quels métiers ?

Des métiers traditionnels dont certains ont disparu, d'autres sont devenus rares, d'autres encore sont toujours présents dans notre vie quotidienne et ont gardé leur caractère artisanal.

Ceux qui seront présentés ce jour-là :

  • BOIS, FER et CUIR : Charron, ébéniste, rempailleur: paille et cannage, vannière, forgeron, maréchal-ferrant, couvreur zingueur, mécanicien ;
  • CORDES et FILS : tisserande au métier à tisser, dentellière, travail au crochet, tapisserie au point de croix, couturière, tapissier garnisseur, cordier : tressage de cordes ;
  • COMMERCES et ARTISANS : mercière: présentation de tissus et vêtements, épicière, boucher, boulanger cuisson du pain au fournil, pâtissier cuisson des gaufres, blanchisseuse: lessive du linge ;
  • AUTRES ACTIVITES : maître d'école écriture à la plume, photographe, imprimeur, infirmière cuisinières : préparation de la soupe, agriculteurs: machines agricoles et chevaux, apiculteur, céramiste.

Le geste

Chaque fois qu'il est possible de le faire, les participants exécutent devant vous leurs travaux : c'est l'occasion de découvrir ou de retrouver des savoir-faire et des gestes rares : qui sait comment on fait des cordes ? des roues de chariot ? des galoches ? L'occasion de retrouver des bruits des odeurs familières : la lessive qui bout, la soupe qui cuit, le pain qui dore. Vous pourrez même participer à la leçon d'écriture à la plume, assis sur les bancs d'écoliers.

le cheval de trait et le maréchal-ferrant

La parole

Cette journée est avant tout un grand moment d'échanges entre les visiteurs et les participants, jeunes ou moins jeunes vous feront partager la passion de leur métier. Au-delà de la conservation du patrimoine nous voulons aussi montrer la richesse et la qualité de l'artisanat et défendre les métiers traditionnels.