Actualités

29/03/2014 - Site du musée

DU 11 AVRIL AU 4 MAI 

29/03/2014 - Site du musée

EXPOSITION DE PEINTURE

DU 6 AVRIL AU 30 NOVEMBRE

29/03/2014 - Site du musée

EXPOSITION

RESEAU PROSCITEC

DU 6 AVRIL AU 30 NOVEMBRE

03/03/2014 - Site du musée

LA BELLE GIGUE

GRANDE SOIREE CELTIQUE

3 CONCERTS FLASH DANS LE MUSEE

1 GRAND CONCERT DANS LA GRANGE

1 MINI BAL FOLK

23/01/2011 - Site du musée

Aidez-nous à trouver...

Pour plus de renseignements,
merci de nous contacter au :

49 rue du musée
59181 STEENWERCK (France)
Tel : +33 (0)3 28 50 33 80
Fax : +33 (0)3 28 50 33 81
Email:
contact@musee-steenwerck.com

Accueil



Site officiel du Musée de la Vie Rurale de Steenwerck dans le Nord de la France.                      

                                   

 

L'actualité au jour le jour, les horaires, les tarifs, les activités.

 

Le Musée est ouvert pour les groupes toute l'année sur réservation ( minimum 15 jours à l'avance).

 Pour les particuliers: le dimanche de 15h à 19h  et prochainement en semaine de 14h à 18h du samedi  19 avril au samedi 3 mai .

 

Aujourd'hui  mercredi 16 avril 2014

 Le dicton ou le proverbe et la photo du  jour:

Ya fauqu'à morir et à s'marier

pour faire parler d'li.

(C'est seulement en mourant et en se mariant

que l'on fait parler de soi.)

Dictons, proverbes et autres sagesses ch'ti  par Guy Dubois  Editions De Borée

Si ch'cat i gratte s'queue ch'est signe ed' vint.

(Si le chat gratte sa queue c'est signe de vent.)

Y'a pas pus mate

que ch'ti qui veut rin faire.

( Il n'y a pas plus fatigué

que celui qui ne veut rien faire.)

I n'faut point vouloir pus d'fien

Qu'in a d'litière.

(Il ne faut pas vouloir plus de fumier

que l'on a de litière.)

In n'a que l'bien qu'in s'fait li-même.

(On n'a que le bien que l'on se fait à soi-même.)

Tête de machine à coudre de cordonnier.

Ches grands, ch'est cheusses

qui sont montés sus ches tiots.

(Les grands, ce sont ceux

qui sont montés sur les petits.)

la baratte à beurre

A chacun sin pain et à chacun s'n'hérin.

( A chacun son pain et à chacun son hareng.)

Le tuba

I n' y a rin d'pus suptil qu'un fainéant qui s'brûle.

(Il n' y a rien de plus alerte

qu'un paresseux qui se brûle.)

Nuage et Judith

In n' cujit point ses parints,

ni dù qu'in vient au monte;

( On ne choisit pas ses parents,

ni où l'on vient au monde.)

i n'y a que ch'ti qui s'fait berbis

que  ch'leu i minche.

(Il n'y a que celui qui se fait brebis

que le loup mange.)

Mettre en monts.

Ch'est point à grattter sin ma qu'in guérit.

(Ce n'est pas en grattant son mal qu'on guérit.)

 

 

In perd sin savon à laver l'tiête d'un âne.

(On perd son savon à la laver la tête d'un âne.)

Chez le coiffeur.

Quand qu'i n'y pus d'foin dins ch' rât'lier

ches qu'vaux i ruttent dins ch'l' écurie.

Quand il n'y a plus de foin dans le râtelier,

les chevaux ruent dans l'écurie.)

Avec eun' vielle fille

in n'peut point faire eun' jonne femme.

( Avec une vieille fille,

on ne peut pas faire une jeune femme.)

Feu flamand

I vaut miux eu oeu dins l'main

que dins l'cul de l'glaine.

(Il vaut mieux un oeuf dans sa main

que dans le derrière de la poule.)

L'âtre

 

Y a fauque eun' mache biête

pour infester ch'l'étafe.

(Il suffit d'une méchante bête

pour contaminer l'étable.)

N'y a mie d'sottes ouvraches,

n'y a qu' des sottes gins.

(Il n'ya pas d'ouvrages bêtes,

il n'y a que des gens bêtes.)

un "ramon" , un balai qui n'a pas servi depuis longtemps.

 Ch'est ches tiotes cornalles

qu'all'z'ont ches pus grands becs.

(Ce sont les petits corbeaux

qui ont les plus grands becs.)

Ch'l'homme, ch'est li ch'maîte

Quand chelle femme all' dort.

( L'homme, c'est lui le maître

quand la femme dort.)

La parade des chevaux.

Mars dins l'ieau, aveines dins l'ieau.

(Mars dans l'eau, avoines dans l'eau.)

Chacun sin goût,

l'appétit all'fait tout. 

( A chacun son goût,

l'appétit fait tout.)

 

Les joies du camping.

Avec des loques et des loquettes,

in élèv' fiux et fillettes.

( avec des chiffons et des petits morceaux de tissu,

on élève garçons et fillettes.)

 

In n'peut point ête comme saint Druon,

sonner ches cloques et ête à l'procession.

(On ne peut pas être comme saint Druon,

sonner les cloches et être à la procession.)

L'étagère de l'épicerie.

Ch'n'est point d'vant ch'bidet

qu'i faut préparer ch'goriau.

(Ce n'est pas devant le cheval

qu'il faut préparer le collier.)

Foire aux chevaux à Steenwerck en 1960

Y a rin d'pire qu'un fainéant

qui s'met à l'ouvrache.

(Il n'y a rien de pire qu'un paresseux

qui se met au  travail.)

Anche au cabaret

diape à s'mason.

(Ange au cabaret,

diable à sa maison.)

Accessoires de couturière.

 

In n'peut point faire de l'belle ouvrache

avec des mécants  outis.

(On ne peut pas faire du bon travail

avec de mauvais outils.)

Différentes tuiles des tuileries du Nord.

Quand in n'est point fort, faut ête malin.

(Quand on n'est pas fort, il faut être malin.)

Piles de chemises à la mercerie.

Ches conseïeux et ches païeux, cha fait deux.

(Les conseilleurs et les payeurs, cela fait deux.)

Vêtements et chapeaux à la mercerie.

l'amour i s'rue aussi bin sur un cardon

qu'sur eun rose.

(l'amour se jette aussi bien sur un chardon

que sur une rose.)

Cartel, horloge suspendue.

I est sourd d'eun oreIle

 et i intind rin d'laute.

( IL est sourd d'une oreille

et il n'entend rien de l'autre.)

Pan de chaume et crochets pour un chevalet.

 vaut miux boulir  qu'guerlotter.

(Il vaut mieux bouillir que grelotter.)

Métiers d'autrefois ( le 4 mai 2014)

le maître d'école ( ch' mait')

I vaut mieux un bon reste

que deux mauvais morcieaux.

(Il vaut mieux un bon reste

que deux mauvais morceaux.)

Les gerbes mises en monts .

N'y a point meilleux cacheux

que ch'mucheux.

(Il n'y a pas meilleur chercheur

que celui qui cache.)

Instruments de coiffure.

Ch'ti qui a ses glaines qu'all' pondent,

i a l'temps d'rire.

( Celui qui a des poules qui pondent,

il a le temps de rire.)

Tressage de cordes, mise en place du toupin.

Ch'ti qui a mié ch'diape

i dot mier ses cornes

(Celui qui a mangé le diable

doit manger ses cornes).

Couteau à désoperculer

Tout ch'qui berloque

n'est point bon à jechter.

(Tout ce qui balance

n'est pas bon à jeter.)

Confection d'un panier en osier.

I n'faut point s'vanter d'eun' bielle journée

avant qu'all' seuche oute.

( Il ne faut pas se vanter d'une belle journée

avant qu'elle soit terminée.)

Maquette du moulin de Boeschepe.

Long mingeux, long ouvreux;

(Long mangeur, long travailleur)

Quand i pleut, on fait comme à Paris ,

in laiche querre.

( quand il pleut, on fait comme à Paris,

on laisse tomber.)

L'épicerie

Chu qu'i s'dit à l'tafe

dot rester d'sous l'nappe.

(Ce qui se dit à table

doit rester sous la nappe.)

une jolie paire de sabots sculptés.

Quand i pleut à z'yux d'vaques

i pleut pour tros jours.

(Quand il pleut à grands bouillons

il pleut pour trois jours).

Porte-plume et porte-crayon d'ardoise

 

Ya l'temps dù qu'in souhaitot qu'i pleufe

pour ête à deux d'zous un parapluie,

à ch't'heure in a chacun l'sien.

(Il ya le temps où l'on souhaitait qu'il pleuve

 pour être à deux sous un parapluie,

maintenant on a chacun le sien.

Baquet et planche à lessiver

 

In n' cujit point ses parints

ni dù qu'in vient au monte.

( On ne choisit pas ses parents

ni où l'on vient au monde.)

Van et moulin à vanner

I n'faut point apprêter ch' l'étafe

d'vant que l'vaque euche vêlé.

(Il ne faut pas préparer l'étable

avant que la vache ait mis bas.)

Métier à tisser vertical.

 

Quand un abe i quet,

tertous queurt à ches branques.

(Quand un arbre tombe,

tout le monde court aux branches)

Métier à tisser  et grenier du lin.

 

Février ch'court,

quèqu'fos ch'est ch'pus lourd.

(Février le court, quelquefois c'est le plus lourd.)

 

Tuba

Quand in dot ête pindu

in n' peut point ête noïé.

(quand on doit être pendu,

on ne peut pas être noyé.)

Outils de charpentier : doloire, herminettes et tarière.

 

I vaut miux un bon reste

qu' deux mauvais morcieaux.

( Il vaut mieux un bon reste

que deux mauvais morceaux.)

un ramon ( un balai)

I drache, i n'in quet autant

sus l'tiête d'un sage qu'sus l'tiête d'un sot.

( Il pleut, il en tombe autant

sur la tête d'un sage que sur la tête d'un sot.)

Couture sur cuir à l'aide d'une pince de bourrelier.

Vaut mieux un pitit arring'mint

qu'un bon procès.

(Il vaut mieux un petit arrengement

qu'un bon procès).

Bouteilles de bières régionales

I n'faut point aller querre dins ch'villache

 d'à côté chu qu'in a dins l'sien.

( Il ne faut pas aller chercher dans le village d'à côté ce que l'on a dans le sien.)

 

B14 Citroën de 1928

 

Du brouillard disn chelle vallée;
Pauf' homme va à l'journée.
Du brouillard sus ches monts,
Pauv' homme rest' à t'mason.
(Du brouillard dans la vallée,
pauvre homme va à la journée.
Du brouillard sur les monts,
pauvre homme reste dans ta maison.)

 

Oh l'bieau capieau!

 

Ch'est un trisse métier d'canter
quand in a pas l'coeur à canter.
(c'est un triste métier de chanter
quand on n'a pas le coeur à chanter)
Quand in veur noïer sin  tchien
in dit qu'i a la rache.
(Quand on veut noyer son chien
on dit qu'il a la rage.)

La classe de M. Henri

Quand in piche conte el' vint
cha vous r'quet toudis sus l'nez.
(Quand on urine contre le vent,
cela vous retombe toujours sur le nez.)

L'enclume, la forge et le soufflet.

 All' est bielle comme un  ognon,
in n'peut point l'raviser sans braire.
( Elle est belle comme un oignon,
on ne peut pas la regarder sans pleurer.)
Soit pleufe, solé ou vint
les gins i n'sont jamais cotints.
(qu'il y ait pluie,soleil ou vent,
les gens ne sont jamais contents)

Bassines, baquets et batteuses à linge.

I vaut miux un oeu dins s'main
que dins l'cul de l'glaine.

Culture et travail du lin.

In n'peut point ête maîte sans avoir appris.
(On ne peut pas être maître sans avoir appris.)
Les ruches ( vides) du Musée
In vient comme in veut,
in r'part comme in peut.
( On vient comme on veut,
on repart comme on peut.)

Couteau à pied manche droit

In n'incrache point un pourcheau à l'ieau claire.
( On n'engraisse pas un cochon à l'eau claire.)
Coq de l'église de Steenwerck abattu en 1918.
 
Ches bricoleux i sont tertous régugés
sus l'même queuche.
(Les incapables sont tous aiguisés sur la même pierre.)

Selle de cavalerie.

I n'y a point d'ieau si belle qui n'se troubelle.
( Il n'y a pas d'eau si belle qui ne se trouble)

Clavier de machine à écrire.

Quand in minche sans vir clair,
in ne l'met point pour autant dins s'n'orelle.
( Quand on mange sans voir clair,
on ne le met pas pour autant dans l'oreille.)

l'car à blé  - le chariot à blé

I vaut miux eun' vaque
qu'un chint d'mouchons.
(Il vaut  mieux une vache
que cent moineaux.)
Par l'z'infants et l'z'hommes rostes,
in sait toudis tout.
( Par les enfants et les hommes saouls,
on sait toujours tout).

Tranchet d'enclume.

L'baudet i a bieau mucher l' queue,
in l'arconnot à ses orelles.
( l'âne a beau cacher sa queue, on le reconnaît à ses oreilles). 

Chevaux de trait au labour.

Quand ch'bidet i sint l'écurie,

i n'y a pas b'son d'clachoire.

( quand le cheval sent l'écurie,

il n'y a pas besoin de fouet.)

Comble  en sisal.

 I n' faut point deux cos sus l'même fumier.

(Il ne faut pas deux coqs sur le même fumier.)

Atelier du tonnelier.

Ch'est les bellés pleumes

qui font les bieaux osieaux.

(Ce sont les belles plumes

qui font les beaux oiseaux. )

Les crochets d'une machine à faire des cordes : le rouet.

 

Quand ches cos i cantent el' soir

ch'est de l' pleuve pou l' lindemain.

(quand les coqs chantent le soir,
c'est de la pluie pour le lendemain.)

Travail, bâti en bois pour immobiliser le cheval lors du ferrage.

Ch'est dins ches vielles marmites

qu'in fait de l' bonne soupe.

(C'est dans les vieilles marmites

que l'on fait de la bonne soupe.) 

Grue sur camion.  Jouet en métal embouti . Années50

 

I a querre deux sortes ed'gins:

chti qui li donne

et chti qui n'li d'mande rin.

( Il aime bien deux sortes de gens:

celui qui lui donne

et celui qui ne lui demande rien.)

Presse à découper de galochier.

Ch'est toudis l'dernière pronne qui tue ch'baudet.

(C'est toujours la dernière prune qui tue le baudet.)

pronne désigne la prune mais aussi la cuite  = c'est le dernier verre qui achève l'ivrogne.

 

Poteries en grès de Sars- Poteries

 

Ches ballots i sont faits pour funquer.

( Les cheminées sont faites pour fumer) = A chacun son rôle.

 

Le toupin qui guide les torons lors de la confection de la corde

 

Mos d'janvier sans gélée cha

N'annonche point eune bonne année. 

Horloge à poser sur cheminée ( deuxième moité du XIXème siècle)

 

Maintenant que vous êtes sur le site, avant de le quitter, ajoutez-le à vos favoris pour rester informés de nos animations.